Célébration du solstice d'hiver - de l'ombre vers la lumière


Se mettre au diapason du solstice de décembre est toujours pour moi un moment privilégié de réflexion. Au coeur de l'ombre , avant le froid , contempler ce qui a été juste avant de retrouver la lumière, le mouvement, est un cadeau que je m'offre chaque année.

Cette photographie du bout de la terre permet d'ouvrir un espace de fluidité, un regard different sur ce que l'on a réalisé, découvert, traversé. Ce qu'il y a de particulier à mon sens cette année c'est que la trame qui relie les histoires individuelles au collectif s'est découverte et ce que la société a du vivre nous l'avons tous vécus , quelque soit notre situation , certains tragiquement d'autres plus confortablement mais personne absolument personne n' a pu s'isoler ni s'absoudre de ce grand chaos collectif.


Ici l'envie de nommer ce que j'ai traversé pour éclairer là où je suis arrivée et continuer dans le jour qui s'étend. C'est un exercice que l'on peut faire ensemble aussi n'hésitez pas à partager vous aussi vos traversées. Nous apprenons tous de l'expérience des autres, dans le miroir de ce qu'elles nous renvoient .

2020 aura été la rencontre avec la question de la communauté et de voir combien je suis culturellement conditionnée pour perpétuer ce que j'essaye de changer. De comprendre que chacune de mes tentatives à penser la solution n'est qu'une redite des mécanismes de pouvoir, de séparation , du je et des autres . Et le désir fou de trouver la porte pour simplement " vivre avec" , avec les autres , tous les autres humains, non humains , ceux du passé et du futur , minéraux, végétaux , laisser advenir le passé , enfin. Et dans cette incapacité à "vivre avec" , j'ai vu la nourriture au coeur du chaos, à la fois cause est symptôme , toupie folle coincée dans la systémique. J"ai traversé l'inertie mortifère et je me suis assise en son coeur et dans l'impuissance jai retrouvé la joie de vivre, j'ai retrouvé ma réalité d'être humain, vivant de la communauté du vivant .

En cette fin d'année, je vois le chaos, le covid , non plus comme un ennemi mais comme un activateur, un accélérateur , un sauveur ? nécessaire à toute évolution résiliente.

Voilà, 2020 par moi c'est avoir pu afin m'assoir dans le chaos des drames , le bruit des solutions , de m'autoriser à rentrer dans l'activisme de la contemplation , celui du " juste vivre " et dans cet espace retrouvé me laisser cueillir par la beauté du monde .

J'ai dit .





61 views0 comments
CONTACT

 

06 42 06 71 72

valerie.duvauchelle@gmail.com

 

  • Facebook
  • Instagram
RECEIPIES 

 

lacuisinedevalerie.blogspot.com  

DESCRIPTION
 

Shôjin cuisine 

Regenerative cuisine 

Vegan cuisine  

Cosmic cuisine 

 

 

© 2015  La cuisine de la bienveillance.

legal mention